• The Slow Writer

Trucs et astuces pour structurer un article

Mis à jour : mars 24

Vous aimez écrire mais, après 1h30 d'écriture, vous vous retrouvez avec un fouillis d'idées qui partent dans tous les sens ? Voici quelques trucs et astuces pour apprendre à bien structurer vos contenus.



L'architecture du contenu est indispensable à la bonne compréhension du lecteur.

Ce qui va faire la différence entre un bon et un mauvais article, c'est la manière dont il va être structuré, dont l'information va être articulée. L'architecture du contenu est indispensable à la bonne compréhension du lecteur.


On est souvent tenté d'écrire de façon spontanée quand on a un moment de libre. C'est un bon réflexe. Toutefois, ne vous contentez pas d'un premier jet. Celui-ci pourrait être très décevant pour vos lecteurs qui pourraient s'ennuyer après quelques lignes si vous ne prenez pas la peine de leur proposer une promenade agréable au fil des mots.


Qu'il s'agisse d'un article de magazine, de blog, LinkedIn ou autre, l'architecture du contenu rédactionnel est indispensable à une lecture digeste et à la bonne compréhension du sujet développé et de ses arguments.


Intro : le tour du sujet en 5 questions


Pour bien démarrer, on évite de passer du temps à rédiger un titre. Ça, on se le garde pour la fin !


Il faut d'abord penser à cerner précisément le sujet qui va être abordé dans votre article. En fait, c'est peut-être la partie qui va vous prendre le plus de temps (avec la rédaction d'un titre accrocheur).


Pour ce faire, vous pouvez par exemple utiliser la règle des 5W. Emise par le sociologue américain Harold D.Lasswell, cette règle simple, souvent utilisée en journalisme, permet de faire le tour d'un sujet en répondant à 5 questions :


  • Qui (« Who ») ?

  • Quoi (« What ») ?

  • Où (« Where ») ?

  • Quand (« When ») ?

  • Pourquoi (« Why ») ?


Le respect de cette formule garantit ainsi la concision de l'article. En allant droit au but, donnez du sens à votre article. C'est là l'une des principales qualités recherchées sur le web !


En savoir plus sur la règle des « 5 W »


Une fois le sujet bien délimité, c'est beaucoup plus facile de rédiger la suite qui n'est autre qu'un développement de l'idée principale.


Ode au balisage


Passez ensuite au plan de votre futur article. Commencez par baliser le texte avec un titre et des sous-titres ainsi qu'une liste de points et de sujets à aborder sous ce sous-titre.


Titre


Sous-titre 1

  • Point 1

  • Point 2

  • Point 3

Sous-titre 2

  • Point 1

  • Point 2

  • Point 3


Cette pratique est par ailleurs très utile pour le SEO, à condition d'utiliser des mots-clés stratégiques pour rédiger les titres et les sous-titres. Ce sont aussi ce que l'on appelle des balises de référencement (H1, H2).


Le développement et les détails


Il s'agit ensuite de développer chaque titre ou sous-titres en apportant de plus en plus de détails et des précisions supplémentaires en lien avec la même idée.


Une idée par paragraphe. C'est un principe que l'on a toutes et tous appris au cours de français mais bon nombre d'entre nous semble avoir zappé cette information.


Dans « Ecriture. Mémoires d'un métier », Stephen King très célèbre auteur américain, rappelle :

Le paragraphe idéal comporte une phrase présentant le sujet, suivie d'autres qui expliquent ou amplifient la première.

L'art de (bien) conclure


Une bonne conclusion, c'est la synthèse des arguments qui précèdent. En effet, contrairement à ce qu'on lit partout, on n'ajoute pas de nouvel argument dans une conclusion ! On peut éventuellement terminer par une question ouverte ou réflexion personnelle. Ex. : L’exercice paraît enfantin, mais personnellement je trouve qu’on a tort de penser qu’on maîtrise suffisamment l’exercice pour perdre son temps à s’en soucier. Et vous?


A priori, si l'introduction est correctement rédigée, la conclusion devrait être facile à composer. Elle répond à la question posée au départ.


Se relire et se faire relire


Je ne le répèterai jamais assez. La qualité d'un contenu rédactionnel implique qu'on y consacre suffisamment de temps. C'est d'autant plus vrai dans l'écriture. Alors, mon dernier conseil consiste à rédiger en plusieurs fois. Laisser « poser » le texte comme une pâte à crêpes pour ensuite y revenir avec un certain recul. Ça permet de vérifier si le tout est compréhensible. Le mieux, c'est encore de se faire relire par une personne extérieure.


Avec un plan, un sujet bien défini sans oublier la relecture du texte martyr, vous devriez pouvoir publier quelque chose de logique, compréhensible et agréable à lire. Pour le Prix Pulitzer, on reviendra. A vous de jouer !




54 vues
Céline Hauwel
SEO Copywriter freelance
 
Coworking : Chimay - Couvin
Homeworking : Sivry-Rance

 

T: +32(0) 476/77.69.63

BE 0644 616 072

hello@c-copywriting.com

Restons en contact. Abonne-toi ici !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Icône social Instagram

© 2020 c•copywriting | Tous droits réservés.