• The Slow Writer

Ma mission de copywriter pour Bruxelles Formation

Mis à jour : févr. 24

Ma mission de copywriter auprès de Bruxelles Formation vient juste de se terminer. L'occasion pour moi de vous en parler et de faire le point sur les compétences acquises.


Ma mission de copywriter pour Bruxelles Formation


Le contexte

Lors du premier confinement, ses bureaux étant fermés au public, la Cité des Métiers de Bruxelles a fait le constat que, bien que tout soit au point pour accueillir physiquement ses visiteurs, elle ne pouvait en dire autant pour l'aspect virtuel. Son site était un véritable labyrinthe pour qui recherchait de l'information sur les métiers ou à suivre une formation à Bruxelles. L'organisme a donc décidé de remédier à ce problème et de repenser complètement son site pour le rendre le plus accessible possible à ses publics cibles. La Cité des Métiers a missionné Bruxelles Formation pour l'exécution du projet.


Dans ce cadre, 3 rédactrices professionnelles ont été désignées : une team supervisée par une experte du digital chez Bruxelles Formation, Marina Aubert.


Objectif : l'ergonomie !

Pour atteindre les objectifs de la mission, il a d'abord été question d'observer le coeur de cible, ses freins et ses problématiques quand il fait une recherche sur le site de la Cité des Métiers. Des ergonomes sont venus à la rescousse avec un profil type et des recommandations, tant pour les designers que pour les rédactrices dont j'ai fait partie.


Le public en question a été précisément défini, ainsi que ses besoins. En l'occurrence, il s'agissait, pour nous, de nous adresser à des personnes qui n'ont parfois pas le diplôme de l'école primaire, voire même qui viennent d'arriver en Belgique et parlent peu ou pas le français.


Optimiser du contenu pour des humains

Habituellement, quand on me demande de l'optimisation de contenu, il s'agit d'optimisation pour les moteurs de recherche. Et bien, pour une fois, on me demandait d'améliorer des textes pour des êtres humains !


Il faut dire qu'un site comme la Cité des métiers, que l'on pourrait d'ailleurs renommer portail d'information, contient tellement de contenu et est suffisamment connu pour se passer d'efforts SEO.


La première mission a donc été de revoir un certain nombre de pages du site en français et en néerlandais en fonction des recommandations des ergonomes et dont voici quelques exemples :

  • réduction du texte inférieur à 150 mots,

  • simplifier le vocabulaire, la structure (ajouter des sous-titres, listes à point),

  • remplacer les phrases négatives, passives par des expressions positives, actives, au présent,

  • appliquer les principes d'écriture inclusive,

  • insérer les liens à la fin...

Il nous a été ensuite demandé de relire et suggérer des modifications pour que l'équipe interne de rédacteurs puissent simplifier les fiches descriptives de formation (Dorifor). Pour aller le plus loin possible, nous avons réalisé des relectures croisées, un copieux travail d'homogénéisation qui a généré le projet d'une charte éditoriale.


Intégrer le contenu dans le CMS Umbraco

La dernière étape a duré à peu près 2 semaines. Elle a consisté à intégrer les contenus de pages que nous avions relues et corrigées, en français et en néerlandais, dans la nouvelle plateforme de la Cité des Métiers, un système de gestion de contenu open source appelé Umbraco.


L'intégration va au-delà d'un copier-coller de texte. Il faut appliquer des styles (titres, sous-titres), toutes sortes de mises en forme (gras, italique, liste à points...), intégrer des liens hypertextes internes et externes sur certains mots ou groupes de mots, etc. Ça prend certain temps mais Umbraco reste assez simple à l'utilisation comparé à d'autres CMS.


De nouvelles compétences acquises

J'ai beaucoup apprécié cette mission pour Bruxelles Formation et la Cité des Métiers. C'est typiquement le genre d'expériences qui apprend et enrichit. Je suis très reconnaissante d'avoir pu faire partie de ce projet.


  • J'ai d'abord appris à travailler en équipe à distance et selon des recommandations ergonomiques.

  • Ensuite, j'ai revu un peu ma pratique du néerlandais, un moindre mal !

  • J'ai aussi appris les principes de l'écriture inclusive et à simplifier mon expression écrite autant que possible.

Ainsi, j'ai pu constater qu'il est beaucoup plus aisé de formuler des idées complexes que de les rendre accessibles. Ceci explique peut-être cela ;-)


En route vers de nouvelles aventures...




18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout