• The Slow Writer

Les dessous de l'écriture web freelance

Mis à jour : mai 4

Découvrez les coulisses du métier de copywriter freelance à travers l'interview d'une jeune élève pour un travail d'école.

J'ai fait beaucoup d'essais/erreurs avant de trouver une situation stable.

En quoi consiste le métier de copywriter ?

Le métier de copywriter consiste à rédiger des textes accrocheurs un public cible donné. C'est un vieux métier, apparu notamment dans les années 50 dans le milieu de la publicité. À l'époque, le métier consistait à concevoir des slogans. Aujourd'hui, ça a bien évolué, notamment avec l'arrivée d'Internet et des nouveaux médias.


La rédaction web, c'est encore autre chose. C'est un ensemble de techniques qui permettent de rendre la lecture sur écran la plus fluide possible et assurer la visibilité d'un contenu en ligne dans les résultats de recherche (SEO).


Quelle formation faut-il pour devenir SEO copywriter freelance ?

Les copywriters et rédactrices web freelance sont issus de formations très différentes :

  • journalisme/communication,

  • langues et romanes,

  • économique/commerce...

En fonction des études suivies, la ou le professionnel de l'écriture marketing va développer des atouts spécifiques dans sa façon d'écrire.


En ce qui me concerne, j'ai une formation d'économiste et c'est ma passion pour le blogging qui m'a poussée, après avoir décroché un graduat en marketing et un master universitaire en sciences de gestion, à poursuivre une formation intensive en communication web durant 6 mois au centre de compétence Technofutur TIC à Gosselies.


Pour devenir indépendante par contre, il n'y a malheureusement pas d'école. C'est le terrain qui vous forme et pas toujours avec la manière douce. J'ai dû faire beaucoup d'erreurs avant de trouver la confiance nécessaire et une situation sécurisante. Ça pourrait même faire l'objet d'un nouvel article ;)


Quels sont les aspects positifs du métier de rédactrice web freelance ?

Je peux organiser son temps de travail comme bon me semble. En l'occurrence, je travaille de façon à pouvoir consacrer mes soirées et mes week-ends à mes proches et à ma détente.


De plus, je travaille où je veux. Je n'ai besoin que d'une connexion Internet et d'un ordinateur pour travailler. Ça m'offre une grande liberté. Je peux même travailler en pyjama ! Avant, c'était rigolo de dire ça mais avec le confinement, tout le monde le fait ! Je me rends régulièrement dans un espace de coworking pour rencontrer des gens, rompre l'isolement et développer mon réseau.


Lisez aussi : Les 5 kiffs de mon job de SEO copywriter


À côté de ça, il a aussi quelques aspects négatifs. C'est un métier méconnu qu'il faut sans cesse expliquer et il n'existe aucune fédération des rédacteurs web comme c'est le cas par exemple, pour les traducteurs. Sans régulation, c'est un peu la jungle parfois.


De manière générale, ce qui est parfois difficile pour moi, en tant qu'indépendante, c'est la pression fiscale et administrative et les relations avec les clients qui peuvent parfois être très tendues. Pour gérer ça, vive la méditation et la course à pied ! :-)


Comment se déroule une semaine type en tant qu'indépendante dans l'écriture ?

Lundi, je termine les missions entamées les jours ou les semaines qui précèdent. C'est généralement le jour où je relis, je corrige et j'envoie mes travaux au(x) client(s).


Mardi, je consacre la matinée à rédiger des contenus (pages web ou articles de blog). Je réserve l'après-midi à des missions d'intégration (encodage d'informations dans un site web). Je suis plus productive et créative le matin pour écrire.


Le mercredi, c'est une journée où je m'occupe la plupart du temps de tâches administratives (comptabilité, envoi de documents), de faire de la veille (lire des articles sur des blogs et me tenir au courant des tendances de mon secteur) ou de rédiger un article pour ce blog.


Le jeudi est assez similaire au mardi.


Le vendredi matin peut parfois être consacré à un rendez-vous avec un client ou à l'écriture, et à la préparation des travaux du lundi (recherches d'informations, envoi de questionnaires aux clients) et à la planification de la semaine qui suit.


Quand je dispose d'un peu de temps en fin de semaine, je communique pour mon activité sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Instagram...). Mais, comme vous le savez, ce sont les cordonniers les plus mal chaussés ;-)

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout