• The Slow Writer

Charte éditoriale : renforcez votre image de marque

Mis à jour : sept. 15

La charte éditoriale se compose d'un ensemble de règles visant à uniformiser la rédaction de contenus, tant au niveau du fond que de la forme. Complémentaire à la charte graphique, elle est aussi l'ultime composante de votre image de marque.

L'homogénéisation du contenu rédactionnel crée une identité, une signature.

Développer une image forte avec une charte éditoriale

Une charte éditoriale rassemble dans un document de référence, toutes les conventions utiles à la rédaction de contenus uniformes, qu'ils soient destinés au web ou à l'impression.

  • Objectifs

  • Public(s) cible(s)

  • Le fond

  • La forme (structure, mise en forme)

  • Le SEO

  • Le processus de rédaction, de validation des contenus

A l'instar d'une charte graphique qui assure la cohérence du choix des couleurs, des polices, des typos dans tous les supports de communication, l'homogénéisation du contenu rédactionnel renforce elle aussi l'image de marque. Elle crée une réelle identité, une signature. Elle transpose vos valeurs, votre vision.


Le document de référence pour vos collaborateurs

La charte éditoriale, comme document de référence, devient alors un outil particulièrement utile à vos collaborateurs ou sous-traitants (rédacteurs web, community managers et autres experts de la communication digitale) en faisant office de briefing.


La production de contenu est ainsi plus rapide et plus efficace lorsque l'on base sur ces règles. Vous évitez ainsi à vos collaborateurs de perdre du temps à la réflexion sur ces sujets déjà traités en interne. D'expérience, je peux vous garantir que c'est un gain de temps considérable !


Quelques conseils pour votre charte éditoriale

Certaines règles sont déjà prédéfinies par l'orthographe d'usage, la grammaire. La typographie est également déjà normée. Tandis que le web impose aussi ses formats, comme l'usage de chiffres (plus lisibles) à la place de lettres or encore le fait d'éviter de souligner du texte (au risque de les confondre par des liens hypertextes, internes ou externes). Pour tous ces éléments, il suffit alors de reprendre ces règles dans la charte.


Pour d'autres, il est parfois nécessaire d'organiser des workshops en interne afin de décrire au mieux :

  • les objectifs de chacun des supports de communication exploités ;

  • les publics cibles (voire même la description des personas) ;

  • le ton à employer sur les différents médias (site Internet, blog, newsletters, réseaux sociaux) ;

  • le vocabulaire à privilégier / à proscrire ;

  • la structure (titre, sous-titre, chapeau) ;

  • la mise en forme (emojis, mots en gras, italique, adjectifs numéraux, format des chiffres, des heures) etc.

Tous ces éléments doivent traduire d'une manière ou d'une autre, la vision, la mission et le « why » de l'entreprise, de la marque.


Petit rappel How great leaders inspire action | Simon Sinek


En conclusion, la charte éditoriale définit comment rédiger, pour qui et pour quoi. Elle poursuit l'objectif de créer une identité de marque forte, qui fait la différence. C'est l'ultime matériau pour une image professionnelle et une organisation interne efficace !


A la recherche d'un copywriter en Belgique francophone pour la rédaction de vos contenus ?

Discutons-en !




10 vues
Céline Hauwel
SEO Copywriter freelance

 

T: +32(0) 476/77.69.63

BE 0644 616 072

hello@c-copywriting.com

Restons en contact. 
  • Noir Facebook Icône
  • LinkedIn
  • Noir Icône Instagram

© 2020 c•copywriting | Tous droits réservés.