#3 Communiquer, c'est créer du lien

En préambule au festival de la transition dans l'Entre-Sambre-et-Meuse (Crescendo) qui se tient les 2 et 3 octobre prochains, j'ai rencontré Catherine Tellier, co-fondatrice de La Botte paysanne, une coopérative de producteurs paysans bio enracinée dans la botte du Hainaut.



Catherine fait le lien entre des mangeurs conscients (consom'acteurs) et des producteurs qui ont envie de nourrir autant les âmes que les corps. Après une dizaine d'années dans le journalisme associatif, elle s'est associée à 2 jeunes maraîchers pour créer en 2015 un comptoir paysan sous la forme d'une coopérative qui compte aujourd'hui plus de 30 producteurs partenaires de la région et alentours. On y trouve tout ce qui constitue la base alimentaire : légumes, fruits, produits laitiers, pain, céréales, farines, viandes... en production bio.


Bien plus qu'un point de vente, la Botte paysanne offre un lieu de rencontres, d'échanges et d'information, un lieu vivant où chaque individu peut venir chercher un petit morceau de ce dont elle ou il a besoin. D'ailleurs, les mangeurs sont également invités à devenir coopérateurs en prêtant de l'argent à la structure qui peut ainsi évoluer en toute indépendance du système bancaire.


Devenir coopérateur de la Botte paysanne


Petite leçon de communication

Au travers de cette interview, Catherine me donne une piqûre de rappel de ce qu'est la base de la communication : c'est créer du lien.


Alors, Facebook, Mailchimp, Instagram... qu'à cela ne tienne, à la Botte paysanne, c'est d'abord au comptoir que toute communication prend forme. C'est là que les mangeurs peuvent faire la connaissance des producteurs et poser leurs questions : pourquoi vendre des bananes ? pourquoi les carottes sont-elles tordues ? pourquoi la viande coûte-t-elle si cher ?


On y trouve aussi des affichettes qui expliquent le pourquoi du comment. C'est important pour les mangeurs qui cherchent à comprendre.


Et puis, il y a des moments de rencontre, des ateliers, des petits déjeuners, des soirées cinéma... Et des vraies personnes qui consacrent des heures de temps libre à parler de leurs projets (emploi partagé, monnaie locale).


Ce nouvel épisode fait la part belle à l'économie de la passion et de la transition. Nul doute que vous y trouverez l'envie d'ajouter un peu de tout cela dans votre vie privée ou professionnelle.


Par sa disponibilité, Catherine nous invite à entrer dans l'univers « augmenté » dont elle a rêvé pour elle et pour nous toutes et tous.


Elle ne savait pas que c'était impossible, alors elle l'a fait.



Liens et références de l'épisode

40 vues0 commentaire